CINEMAexpo67 est une exploration des expérimentations des plus ingénieuses faites sur les écrans d’Expo 67.

Nous sommes spécialistes, artistes et cinéastes en conversation avec des cinéastes et archivistes, entreprenant la recherche créative des cinémas de l’Expo 67.

Les films présentés dans le cadre d’Expo 67 ont suscité l’intérêt du monde entier, en plus d’attirer plus de 50 millions de visiteurs à Montréal, du 22 avril au 27 octobre 1967. L’exposition s’est démarquée des foires internationales précédentes par ses déploiements cinématographiques et audiovisuels spectaculaires, prenant la forme d’architectures urbaines et futuristes. En effet, aucune exposition universelle avant Expo 67 n’avait expérimenté autant de technologies photographiques, filmiques et télématiques. Dans les années 1960, à l’apogée d’un nouvel humanisme mondial issu de l’après-guerre, le cinéma sort de son cadre pour se prolonger dans des environnements englobants, avec écrans, images multiples et immersion à 360 degrés – ces expérimentations sont souvent considérées annonciatrices d’une ère numérique transnationale. Les « films-événements » d’Expo 67 ont été de véritables expériences de création qui vibraient au rythme des énergies dynamisant, dans les années 1960, les scènes artistiques et culturelles internationales. Animée par des aspirations utopistes, Expo 67 a invité des artistes à transformer les perceptions et à recréer le monde.

Directrices

Monika Kin Gagnon

Monika Kin GagnonMonika Kin Gagnon est professeure au département de communication de l’Université Concordia à Montréal. Elle est l’auteure de Other Conundrums: Race, Culture and Canadian Art (Artspeak Gallery et Kamloops Art Gallery, 2000) et, avec Richard Fung et onze artistes médiatiques, de 13 Conversations about Race and Cultural Race Politics (Artextes, 2002); ce dernier ouvrage a été traduit et adapté en français sous le titre de Territoires et trajectoires–14 dialogues sur l’art et les constructions raciales, culturelles et identitaires (Artextes, 2006). Elle a réalisé le projet de film-DVD Charles Gagnon: 4 Films (2009) et un film Korsakow connexeintitulé Archiving R69 (2011). Les fruits de sa recherche actuelle sur la pratique intermédiale de l’artiste coréenne-américaine Theresa Hak Kyung Cha ont été publiés dans son essai « Communicating the Intermedia Archive » dans Database | Narrative | Archive (2013), une anthologie sur Scalar qu’elle a codirigée avec Matt Soar. Pour le projet Expo 67, sa contribution est nourrie par son intérêt pour la mémoire culturelle et l’archivage créatif, de même que pour les arts médiatiques expérimentaux. Visitez son profil professionnel.

Janine Marchessault

JanineJanine Marchessault est professeure en études cinématographiques et médiatiques à l’Université York à Toronto et elle est lauréate d’un prix Trudeau. Elle est directrice du Visible City Project, qui s’intéresse aux cultures artistiques dans les villes du 21e siècle, et est également cofondatrice du Future Cinema Lab, qui explore la création de nouveaux récits pour de nouveaux écrans. Elle est l’auteure de McLuhan: Cosmic Media (Sage, 2005) et codirectrice de Fluid Screens, Expanded Cinema (2007), de 3D Cinema and Beyond (Intellect Press, 2013) et de Cartographies of Place: Navigating the Urban (McGill-Queen’s University Press, 2014). Elle a été commissaire de nombreux projets d’art public in situ à grande échelle, dont le plus récent est Land|Slide Possible Futures (2013). Visitez son profil professionnel.

Collaborateurs de recherche

David Clark

David ClarkDavid Clark est praticien en nouveaux médias et cinéaste; il vit à Halifax. Son projet net.art, A is for Apple, a été présenté à Sundance, SIGGRAPH, FCMM, Transmediale à Berlin et au Museum of Moving Images à New York; il s’est mérité le prix « Best in Show » à SXSW 2003 à Austin, au Texas, et le premier prix de FILE2002 à SãoPaulo, au Brésil. Parmi ses plus récents projets, mentionnons 88 Constellations for Wittgenstein, qui a remporté le Nova Scotia Masterwork Award en 2011 et qui comptait parmi les finalistes au Bournemouth University New Media Writing Prize en 2011. En 2012, il a réalisé une œuvre pour le parc Sir Sandford Fleming à Halifax, intitulée Meantime in Greenwich, qui faisait appel à 24 cadrans solaires avec une application de réalité augmentée. David Clark enseigne les arts médiatiques à l’Université NSCAD à Halifax.

Munro Ferguson

munroBorn in New York City in 1960, Munro Ferguson took a very early interest in cartooning and film. In 1994, he joined the NFB English Program’s Animation Studio, where he wrote, directed and animated How Dinosaurs Learned to Fly (1995). In 1997, he designed and animated the first IMAX 3D short, Paint Misbehavin’.

Ferguson continued making stereoscopic films, creating Falling in Love Again, winner of the 2004 Genie Award for Best Animated Short, and June, an elegy for his close friend and mentor, artist Joyce June Wieland. June premiered at the Art Gallery of Ontario and was invited to numerous international festivals and exhibitions, including SIGGRAPH. He made the first stereoscopic signal film for the Festival Nouveau Cinema 2007 in Montreal. In 2008 he was Animation Director for Facing Champlain a NFB production for the 400th anniversary of Quebec City.

Munro’s most recent S3D film Minotaur, is an abstract expression of the mythic hero’s journey towards death and back again, with original music by Kid Koala.

Jean Gagnon

JEAN_GAGNONJean Gagnon est directeur de la préservation et de l’accès aux collections à la Cinémathèque québécoise, à Montréal.Il a été directeur général de la Fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et la technologie de 1999 à 2010, où il dirigé l’Alliance de recherche DOCAM (Documentation et conservation du patrimoine des arts médiatiques). À titre de directeur des collections de la Cinémathèque québécoise, la participation de Jean Gagnon constitue un partenariat unique entre une institution culturelle et des chercheurs universitaires visant la restauration et la préservation du patrimoine cinématographique culturel, notamment celles du film La Vie polaire, découvert à l’automne 2013 dans les archives de la Cinémathèque québécoise.

Caroline Martel

DE1C9266Caroline Martel is a PhD candidate in Communications Studies (joint program UQAM-Université de Montréal-Concordia University, Montréal) and a documentary filmmaker involved in telling historical narratives that incorporate their research in experiential and experimental ways. She has a special interest in archives, invisible histories, and audio/visual technologies and heritage.

She is currently involved in research/creation projects related to Expo67 with CINEMAexpo67 (Concordia University), the and the Centre d’histoire de Montréal. Holding a BA in Communications (1996) and an MA in Media Studies from Concordia University (2001), she remains dedicated to integrating theory and practice, and works under the supervision of Dr. Charles Acland on the junction between moving images and technologies histories.

Steven Palmer

Steven Palmer est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire de la santé mondiale à l’Université de Windsor. Il est expert de l’histoire de la santé mondiale et des laboratoires d’analyses bactériologiques atlantiques de la 19e siècle. Il  finalise actuellement une étude sur la médecine et la santé d’Expo 67, concentrant particulièrement sur le pavillon L’homme et la Santé et le Médithéâtre.  Dr. Palmer est aussi entrain de compléter un film documentaire long-métrage sur Robert Cordier, réalisateur de Les miracles de la médecine modern (le « documentaire en temps réel » qui a été présenté au Médithéâtre pendant Expo).

Assistantes de recherche

Elise Cotter

Small-Packages-symposium-widescreen-5

Elise Cotter complète présentement sa maîtrise en communication à l’Université Concordia. Sa recherche porte sur la formulation et la commercialisation de l’identité canadienne. Avant d’entreprendre sa maîtrise, Elise a travaillé pour Historica Canada, le principal organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l’histoire et à la citoyenneté canadiennes.

Stephen Sherman

Stephen Sherman étudie les médias à l’Université de Concordia. Il s’intéresse à la nuit urbaine, la culture techno, les ruines modernes et, plus généralement, à la discussion des « grandes idées. »

Alumni

Caitlin Fisher

Caitlin Fisher est titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 2 en culture numérique, à la faculté des beaux-arts de l’Université York et une narratrice en arts numériques qui a reçu des récompenses internationales. Détentrice d’un doctorat, elle axe sa recherche sur l’avenir du récit en explorant un mode de narration et un cinéma interactifs au sein d’environnements de réalité augmentée. Elle dirige l’Augmented Reality Lab à la faculté des beaux-arts de l’Université York, où elle travaille à la construction et à la théorisation d’environnements narratifs spatiaux.

Seth Feldman

SethSeth Feldman, chercheur principal en cinéma et en études médiatiques, enseigne à l’Université York, à Toronto. Ses nombreuses publications incluent certains des premiers travaux sur le cinéma canadien, deux ouvrages sur le documentariste soviétique Dziga Vertov et une monographie sur le cinéaste canadien Allan King. Il est également l’auteur et le présentateur de vingt-six documentaires radiophoniques pour l’émission Ideas à CBC, dont « Evolution of Charles Darwin » d’une durée de quatre heures (2009). Il signait récemment deux films documentaires, soit The Dachau Line (2011) et Mauthausen Twice (2012). Fondateur et président de l’Association canadienne d’études cinématographiques, il a été doyen des beaux-arts à l’Université York, président de l’Association des doyens en beaux-arts du Canada et directeur du Centre Robarts d’études canadiennes. Ses travaux en cours portent sur les changements que traverse le cinéma documentaire, notamment le documentaire historique et sa place dans l’expérience canadienne. Feldman détient le titre honorifique de « University Professor », l’un parmi les vingt-cinq honneurs de ce type décernés par l’Université York, « à un membre de la faculté que l’université reconnaît pour son érudition, son enseignement et, en particulier, sa participation à la vie universitaire ou son apport à l’université en tant que communauté ».

Mary Elizabeth (ME) Luka

MaryElizabethLuka01(8x10-CROP-ForWebUse)Lauréate de la bourse Banting, Mary Elizabeth (ME) Luka poursuit ses recherches postdoctorales à l’Université York, au Sensorium Centre for Digital Arts & Technology de l’école Arts, Media, Performance and Design et de la Schulich School of Business. Elle étudie l’interconnexion des secteurs civils, artistiques et privés dans l’ère digitale; sa recherche inclut des comparaisons de sites de collaboration culturelle au Canada, aux États-Unis, au Royamme-Uni et en Australie. Ses publications récentes comprennent des études sur le crowdfunding, la politique de radiodiffusion, la citoyenneté créative, et d’interviews d’artistes interactives. Luka est une réalisatrice et productrice primée de télévision et des médias numériques. Elle est membre fondateur de Narratives in Space + Time Society, un groupe d’art public qui travaille sur des projets comportant les médias portables et la marche. Pour le projet Cinéma Expo67, elle a édité une base documentaire Korsakow composée de séquences d’entrevues avec plusieurs des réalisateurs des films d’Expo. moreartculturemediaplease.com

Aimée Mitchell

Aimée Mitchell est doctorante au programme combiné de communication et de culture de l’Université York, à Toronto. Elle a agi comme coordonnatrice de projet et chercheure archivistique pour le projet Expo 67. Elle est présentement responsable de la diffusion et coordonnatrice de l’éducation et du développement au Canadian Filmmakers Distribution Centre, le plus important distributeur non commercial et fonds de films indépendants au Canada. Sa thèse, « Canadian Amateur Film and the Politics of Canadian Media Archiving », s’intéresse à l’état actuel, en termes politiques et culturels, des archives canadiennes par le biais du cinéma amateur canadien.

Vanessa Meyer

VanessaVanessa Meyer détient un baccalauréat en communication de l’Université Concordia, à Montréal, et une maîtrise du département d’études médiatiques de la New School à New York. Sa recherche interdisciplinaire est basée sur une pratique qui s’articule à la croisée du cinéma expérimental, du documentaire, de l’auto-ethnographie, de la philosophie féministe et de la théorie queer. Elle a travaillé en production documentaire et en télévision à Montréal et à New York au cours des dix dernières années. Ses courts métrages vidéographiques ont été présentés au Victoria Film festival et au Festival de films underground de Montréal.

Tyler Morgenstern

FMS_PhotoTyler Morgenstern est doctorant en Film and Media Studies à l’Université de Californie, Santa Barbara. Il est lauréat de la bourse CRSHC et membre du Graduate Center for Literary Research à l’université. Il s’intéresse à l’organisation visuelle et discursive de la différence raciale et de l’indigénéité des pays colonisés. Ses recherches explorent comment les différentes technologies médiatiques et méthodes de représentation peuvent produire des interprétations divergentes de la « place, » la « diversité » et le « territoire. » Son projet actuel explore l’écologie des représentations médiatiques du mouvement souverainiste d’Hawaï. Il propose que le mouvement soit intimement imbriqué dans l’histoire plus large des îles Hawaii. Tyler détient un baccalauréat et une maîtrise en communication de l’Université Concordia où il était membre du studio Feminist Media et du centre Media History Research.

Leticia Trandafir

V750_Leti_Headshots_027Leticia Trandafir est étudiante au 2ième cycle en communication à l’Université Concordia, écrivaine, DJ et productrice de musique. Ses recherches se situent à l’intersection entre les études de genre, production médiatique et recherche-création.